Trouver des revendeurs  <https://www.bcn3d.com/reseller/?fwp_paises=es data-src="/>
Réservez une démonstration  <https://3d.bcn3d.com/schedule-a-demo-with-bcn3d-technologies data-src="/>

Workbench Series

Desktop Series

Peripherals

 
 

Technical

 

Comment l’ imprimante 3D métal réduit les coûts industriels ?

Les entreprises industrielles ont découvert que la technologie d’impression 3D en métal représente de multiples avantages si on la compare avec d’autres technologies de moulage industriel plus anciennes et plus coûteuses. 

Installer une imprimante 3D métal dans un lieu de travail industrialisé permet non seulement de créer des pièces avec une qualité optimale à des coûts plus réduits, mais de produire des pièces avec une finition exceptionnelle. Par exemple, une entreprise liée à l’industrie de l’automobile en France ou ailleurs elle peut concevoir avec une imprimante 3D métal un assemblage complexe en une seule et même pièce avec l’objectif d’économiser le temps et la main-d’œuvre habituellement nécessaires à l’assemblage des pièces. 

Imprimante 3D métal

Imprimante 3D métal FDM au-dessous des 10.000 euros

Mais il y a plusieures formes de créer des pièces en acier ou métallique: 

  •  Avec des imprimantes 3D métalliques industrielles avec des prix qui vont au delà des 250.000 euros 
  • Avec une imprimante 3D métal de technologie FDM conçue pour travailler dans un lieu de travail professionnel ou dans un bureau à des prix au-dessous des 10.000 euros, comme c’est les cas des imprimantes 3D FDM de la série Epsilon développées par BCN3D, la W50 et la W27. 

Comment ces imprimantes 3D peuvent créer des pièces métalliques? En rajoutant dans le cas de la série Epsilon de BCN3D d’un Métal Pack: une bobine avec des filaments métalliques, en ce cas conçus par BASF.

Imprimante 3D métal

Demande en hausse des industriels

BCN3D a décidé de se lancer dans l’impression 3D afin de répondre à une demande, en hausse, des industriels -automobile, aérospatiale ou ingénieurs- pour concevoir rapidement et localement des pièces métalliques à la demande que ce soient des pièces de rechange, des prototypes fonctionnels ou de l’outillage. Mais le fabricant de systèmes de fabrication additive reste dans son coeur de métier en proposant un système d’impression 3D métal à partir de filaments métalliques Ultrafuse de Forward AM. Le Metal Pack comprend deux bobines de 3 kg, une Ultrafuse 316L et une autre Ultrafuse 17-4PH, le Magigoo 316L qui est également compatible avec le 17-4PH, deux nouveaux Hotend M’s et les nouveaux BCN3D Brass Wipers for Metal.

Le Métal Pack offert par BCN3D

Avec le Métal Pack de BCN3D, il suffit de remplacer dans l’imprimante 3D le filament en plastique par des filaments composés de poudre métallique pour obtenir une très bonne solution d’impression métal et obtenir une imprimante 3D métal avec la technologie FDM. 

La technologie FDM métal est le moyen le moins coûteux de produire des pièces métalliques, car le filament peut être utilisé sur une large gamme d’imprimantes 3D de bureau conçues à l’origine pour les plastiques et les pièces imprimées peuvent perdre jusqu’à un tiers de leur volume lors du post-traitement, c’est pour cette raison que l’imprimante 3D métal qui résulte de rajouter ces filaments va créer des pièces métalliques petites.

Imprimante 3D métal

Déliantage et frittage

Une imprimante 3D métal adaptée aux environnements de bureau n’exige pas d’infrastructure particulière pour son fonctionnement (comme des circuits de climatisation pour évacuer les gaz). Il faut bien noter que les pièces réalisées à partir d’une bobine d’un filament métallique nécessitent également un déliantage et un frittage. En ce qui concerne la résistance, l’acier inoxydable 316L Ultrafuse, affiche une résistance à la traction sur ZX de 521 MPa et une limite élastique de 234 MPa. 

Après impression, on obtient alors des pièces métalliques à l’état brut, qui doivent être transférées à une entreprise spécialisée dans le post-traitement des pièces crées avec une imprimante 3D métal.

SHARE