Trouver des revendeurs  <https://www.bcn3d.com/reseller/?fwp_paises=es data-src="/>
Réservez une démonstration  <https://3d.bcn3d.com/schedule-a-demo-with-bcn3d-technologies data-src="/>

Workbench Series

Desktop Series

Peripherals

 
 

Technical

 

Principaux facteurs à prendre en compte pour choisir une imprimante 3D

Comment bien choisir une imprimante 3D ? Lorsque l’on commence à entrer dans cette technologie il faut savoir que tout d’abord nous devons choisir la machine en fonction de nos besoins professionnels our particuliers. Il existe sur le marché différentes types d’imprimantes 3D en fonction de la technologie : FDM, SLA, DLP, MSLA, SLS, SLM et d’autres. Dans cet article nous allons expliquer comment choisir une imprimante 3D.

La première chose à comprendre est que l’impression 3D est en fait un concept générique qui englobe tout un groupe de procédés d’impression tridimensionnelle pour créer des objets de différentes mesures et propriétés en fonction des materiaux utilisés. Choisir une imprimante 3D demande d’une préparation et connaissances technologiques à propos du logiciel et du hardware concernant le type de technologie d’ impression 3D que l’on veut appliquer selon ses besoins.

Choisir une imprimante 3D

Norme de qualité industrielle et nécéssité d’un logiciel

La norme de qualité industrielle nommée ISO/ASTM 52900, qui est datée de 2015, cherche à normaliser toute la terminologie et à classer chacun des différents types d’imprimantes 3D. Avant de choisir une imprimante 3D il faut savoir qu’il existe actuellement dans le marché un total de 8 catégories différentes de procédés de fabrication additive ont été identifiées et établies.

Il est important à savoir qu’avant de choisir une imprimante 3D vous aurez toujours, comme utilisateur professionnel, besoin d’un logiciel capable de transmettre toutes les informations de votre pièce à imprimer depuis votre ordinateur jusqu’à la machine qui va imprimer votre objet.

Si vous voulez modéliser vos objets en 3D sur ordinateur, avec un logiciel type CAD mais adapté à l’impression 3D, il vous faudra acquérir quelques compétences en modélisation 3D en passant quelques heures devant un logiciel de création 3D. Il vous faudra choisir un logiciel capable d’exporter au format de fichier STL puisque ce format de fichier est le standard dans le monde de l’impression 3D pour le moment.

Un fois votre logiciel est installé vous pouvez déjà choisir une imprimante 3D qui s’adapte à vos besoin en fonction des différentes types de technologie.

Choisir une imprimante 3D logiciel

Les technologies d’impression 3D plus populaires

FDM ou FFF: 

L’extrusion de matériau se produit au moment qu’un filament de matériau thermoplastique solide -il existe de différents types sur le marché- est poussé à travers une buse chauffée, le faisant fondre au cours du processus. L’imprimante dépose le matériau sur une plate-forme de construction le long d’une trajectoire prédéterminée, où le filament se refroidit et se solidifie pour créer la pièce ou l’objet qui a été dessiné préalablement avec le logiciel de design sous format STL.

Types de technologies : Modélisation par dépôt de matière fondue (FDM), parfois aussi appelée fabrication de filaments fondus (FFF).

Matériaux : filament thermoplastique (PLA, ABS, PET, PETG, TPU, nylon, ASA, PC, HIPS, fibre de carbone et bien d’autres), autres matériaux.

Impression FFF

La polymérisation

La polymérisation en cuve est un procédé d’impression 3D dans lequel une source de lumière durcit ou durcit sélectivement une résine photopolymère dans une cuve. La lumière est dirigée avec précision vers un point précis d’une fine couche de plastique liquide pour la durcir et à force de répéter ce processus la pièce est formée avec l’aide de la lumière qui impacte sur le matériau.

Trois formes courantes de polymérisation en cuve sont la stéréolithographie (SLA), le traitement numérique de la lumière (DLP) et la stéréolithographie masquée (MSLA). La différence fondamentale entre ces trois technologies d’impression 3D est la source lumineuse qu’elles utilisent pour polymériser la résine.

Types d’imprimantes 3D : stéréolithographie (SLA), stéréolithographie masquée (MSLA), microstéréolithographie (µSLA) qui utilisent des matériaux comme les résines photopolymères qui ont de différentes propriétés.

Choisir une imprimante 3D: La polymérisation

La fusion sur lit de poudre

La fusion sur lit de poudre métallique génère des objets solides en utilisant une source thermique pour induire la fusion entre les particules de poudre métallique, une couche à la fois.

La plupart des technologies de fusion sur lit de poudre utilisent des mécanismes permettant d’ajouter de la poudre au fur et à mesure de la construction de l’objet, de sorte que le composant final est encapsulé dans la poudre métallique.

La fusion sur lit de poudre

Types d’imprimantes 3D : 

  • frittage laser sélectif (SLS)
  • fusion laser sélective (SLM)
  • fusion par faisceau d’électrons (EBM)
  • fusion multijet (MJF) qui utilisent les matériaux comme les poudres thermoplastiques (nylon 6-11-12) 
  • poudres métalliques (acier, titane, aluminium, cobalt, céramiques)

Alors vous avez bien compris qu’ avant de choisir une imprimante 3D il faut bien comprendre les logiciels permettant de créer l’objet tridimensionnelle et le transmettre dans l’imprimante 3D. Il faut aussi comprendre qu’il existe differents types de technologie d’impression 3D.

New call-to-action

SHARE